Trio Wanderer

Célébré par la presse pour un jeu d’une extraordinaire sensibilité et d’une virtuosité éblouissante ainsi qu’ une complicité presque télépathique, le Trio Wanderer est devenu au fil des ans une formation incontournable de la scène musicale internationale. Ils ont choisi le voyage comme emblème, celui, intérieur, qui les lie étroitement à Schubert et au romantisme allemand et celui, ouvert et curieux, qui explore le répertoire de Haydn à la musique d’aujourd’hui.

Lauréat du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et formé auprès de grands maîtres comme Jean-Claude Pennetier, Jean Hubeau, Menahem Pressler du Beaux-Arts Trio et les membres du Quatuor Amadeus, il remporte le concours ARD de Münich en 1988. A leurs débuts, les membres du Trio Wanderer suivent les master-classes de musique de chambre du Festival de la Roque d’Anthéron, master-classes qu’ils animent aujourd’hui depuis plus de dix ans comme professeurs.

« Wandering Star » (The Strad Magazine), le Trio Wanderer est régulièrement invité par les institutions les plus prestigieuses – Musikverein de Vienne, Philharmonie de Berlin, Théâtre des Champs-Élysées, Wigmore Hall, Opéra de Pékin, Teatro Municipal de Rio de Janeiro, Palau de la Musica de Barcelone, Scala de Milan, Grande Salle Tchaïkovski de Moscou, Place des Arts de Montreal, Herkulessaal de Munich, Library of Congress de Washington, Concertgebouw d’Amsterdam, Kioi Hall de Tokyo, Tonhalle de Zürich – et par les  grands festivals internationaux – Edimbourg, Montreux, Feldkirch, Schleswig Holstein, la Roque d’Anthéron, Stresa, Granada, Osaka, Folles Journées de Nantes, Rheingau Musiksommer, Schwetzinger Festspiele,  Salzbourg ….

Dans le répertoire des triples concertos, le Trio Wanderer a collaboré à plus de cent reprises avec des orchestres internationaux, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, les orchestres de Toulouse, Nice, Pays de Loire, de Picardie, Pau-Pays de Bearn, Montpellier, Liège, Teneriffe, Santiago de Chile, La Coruna, le Radio Symphonie Orchester de Berlin, le Malaysian Philharmonia Orchestra, la Württembergische Philharmonie, l’ Orquesta Sinfónica de Minería, le Sinfonia Varsovia, le Grazer Philharmoniker Orchester, le Nürnberger Philharmoniker, le Stockholm Chamber Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre Philharmonique National de Moscou, l’Orchestre Philharmonique de l’Oural,  l’Orchestre de Chambre de Paris et sous la direction de Yehudi Menuhin, Christopher Hogwood, James Loughran, François-Xavier Roth, Luis Langrée, Arie van Beek, Marco Guidarini, Ken-David Masur, José Areán, Charles Dutoit, James Conlon…

Outre des disques pour Sony Classical, Universal, Cyprès, Mirare et Capriccio, le Trio Wanderer entame en 1999 sa collaboration avec Harmonia Mundi. Vingt enregistrements ont été publiés depuis : les Trios de Chausson, Ravel, Haydn, Chostakovitch, Fauré, Pierné, Arensky, Tchaïkovski, Copland, Saint-Saëns, Mendelssohn, Smetana, les intégrales des Trios de Schubert, Brahms et Beethoven, les Quintettes avec piano de Schubert et de Hummel, les Triples Concertos de Beethoven et de Martinù avec le Gürzenich-Kölner Philharmoniker, et des œuvres de Liszt et Messiaen. Le dernier disque, paru en mai 2019, est consacré aux trios de Rachmaninov.

Ces enregistrements ont été maintes fois distingués par la critique (Choc de l’Année du Monde de la Musique, Critic’s Choice de Gramophone, CD des Monat de Fono Forum, CD of the Month de BBC Music Magazine, Diapason d’Or de l’Année, Midem Classical Award). Leur interprétation des trios de Mendelssohn a été choisie comme référence par le New-York Times à l’occasion du bi-centenaire de la naissance du compositeur. Plus récemment en 2016,  lors de l’émission de la BBC ‘Building a Library – CD Review’ consacrée au célèbre Trio op. 100 de Schubert, c’est la version du Trio Wanderer  qui a été retenue parmi  les 14 enregistrements proposés.

Passionné de musique contemporaine, le Trio Wanderer a créé plusieurs œuvres de Thierry Escaich (Lettres Mêlées, 2004), Bruno Mantovani (Huits Moments Musicaux, 2008, Cinq Berceuses pour Giulia 2019) , Frank Michael Beyer (Lichtspüren, 2008) , Matteo Francescini (Triple Concerto ‘Ego’, 2011), de Christian Rivet (Courant d’Etoiles 2019) et de Philippe Hersant (Chant de l’Isolé pour trio percussions et orchestre à cordes). Cette passion a laissé des traces discographiques chez Universal-Accord (œuvres de Thierry Escaich) et  Mirare (Mantovani, en 2012).

Un film documentaire  pour la chaîne franco-allemande ARTE a été consacré au Trio Wanderer en 2003 . En 2017,  un livre d’Olivier Bellamy,  ‘Trio Wanderer, 30 ans, le bel Age’, retraçant la carrière du trio parait aux éditions Art3.

Le Trio Wanderer a été distingué par les Victoires de la musique à trois reprises comme meilleur ensemble instrumental de l’année.

En 2014 Jean-Marc Phillips-Varjabédian et Raphaël Pidoux sont nommés professeurs de violon et de violoncelle au Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris, et Vincent Coq enseigne la musique de chambre à la Haute École de musique de Lausanne depuis 2010.

En 2015, les membres du Trio Wanderer ont été promus au grade de Chevalier de l’ordre des arts et lettres.

Jean-Marc Phillips-Varjabédian joue sur un violon de Charles Coquet (Paris – 2014) et sur un Gand Père (Paris – 1840, prêté par Mr Nicolas Dufourcq)
Raphaël Pidoux joue sur un violoncelle de Gioffredo CAPPA (Saluzzo 1680).

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter